Diagnostiquer la dysfonction érectile

Certains signes doivent vous alerter. 
Si les symptômes suivants apparaissent, vous devez consulter un médecin afin de diagnostiquer une dysfonction érectile :
  • L’incapacité d’obtenir une érection.
  • L’incapacité de pénétrer votre partenaire (perte de l’érection ou baisse de la rigidité avec la pénétration).
  • L’incapacité de maintenir une érection jusqu’à l’orgasme.


Alors, psychologique, physiologique ou les deux ?

Et si la dysfonction érectile cachait une autre pathologie.

Pour affirmer la nature d'une dysfonction érectile et orienter le diagnostic, le médecin vous questionnera sur la présence ou non des érections nocturnes du sommeil paradoxal.
Si vous êtes certain de la présence et de la bonne qualité de vos érections diurnes ou nocturnes et que c'est la survenue d'une nouvelle ou d'un nouveau partenaire, dans votre vie sexuelle, qui a provoqué le défaut récent et total, il peut s’agir d’un blocage psychologique ou d’une perte sensitive. 
Si vos érections nocturnes sont faibles voire inexistantes, il peut s’agir de pathologies organiques.

Dans les deux cas il faut pousser les investigations plus loin !


 L'origine sensitive des troubles érectiles est aussi questionnée. 
 Elle est conditionnée par une disparition partielle ou totale des sensations de volupté à la surface de la verge (usure et non-renouvellement des corpuscules de Krause (récepteurs sensoriels constituant le premier niveau cellulaire du système nerveux de la perception). 
 Ces neurones récepteurs permettent de capter les variations de température et jouent un rôle dans le plaisir puisqu'ils sont présents sur le gland du pénis, notamment au niveau du frein.
 

 Cette disparition de sensation peut s'accompagner d'une douleur cutanée ou d'une modification d'aspect de la peau (kératinisation : augmentation de la couche cornée de l’épiderme) du prépuce, et peut se manifester dans un premier temps dès l'absence de stimulation visuelle, à la suite des préliminaires. 

 L’absence de désir sexuel, peut conduire à des troubles de l’érection, mais peut également en être la conséquence.

 Dans le cas d’une pathologie organique, l’association avec une maladie cardio-vasculaire doit être systématiquement recherchée (électrocardiogramme, épreuve d’effort).

 Au niveau biologique, la recherche d'un diabète doit être systématique. Un dosage du taux de testostérone peut orienter vers une cause endocrinienne.

 La dysfonction érectile représente donc un marqueur clinique de l’état de santé globale et de la qualité de vie d’un homme. En effet, la DE est surtout un symptôme ou une fenêtre qui doit nous faire tirer la sonnette d’alarme et attirer notre attention sur les situations à risque à l’origine de nombreux dysfonctionnements.

 La dysfonction érectile peut être d’origine organique, psychogène ou chimique.

Sachez détecter les facteurs qui causent la survenue de vos troubles érectiles 

pour bien cerner la nature de ceux-ci

afin de mieux savoir comment les traiter efficacement.

Des solutions à vos problèmes érectiles existent.